Les cimaises du théâtre

Cette saison, sept artistes d’Ermont ou de l’agglomération Val Parisis, ont été sélectionnés pour exposer leurs œuvres, sur une période de deux semaines, dans un espace dédié aux artistes amateurs, au foyer du Théâtre Pierre-Fresnay.

Françoise Cosmao + Matthieu Berthod

Du 3 au 14 octobre

Françoise Cosmao
« Les sculptures que je crée me racontent. C’est ainsi que je me dévoile… » Un crayonné donne à Françoise Cosmao la structure de départ qui la mènera à la naissance de ses sculptures. L’idée n’est jamais figée et permet une liberté totale tout au long du modelage. Françoise Cosmao travaille le thème de la femme, ou plus exactement la féminité, les lignes pures, les drapés… Elle aime entrevoir en chacune de ses sculptures le silence intérieur qui l’habite.


Matthieu Berthod

Matthieu Berthod est passionné par l’image et la nature depuis plusieurs années. La photographie est devenue pour lui un moyen évident de mêler les deux. S’ajoute à cela un véritable attrait pour l’aventure. C’est d’ailleurs lors d’un voyage dans l’Ouest américain que Matthieu Berthod a développé sa passion pour la photographie en découvrant des paysages magiques et des animaux intrigants comme le loup, l’ours ou encore les coyotes. Il essaie de capturer sa vision de la nature : simple, graphique et parfois abstraite.


Virginie Tréfert

Du 5 au 16 décembre

Entre abstraction et figuration, nous vous présentons une artiste libre et généreuse. Du nu au portrait en passant par le paysage, sa sensibilité s’exprime spontanément dans le geste et l’énergie qui s’en dégage. À la fois fluide et entrelacé le trait éclate pour mieux révéler le sujet : la féminité dans tous ses états. Après l’obtention du 1er Prix du Salon du Hurepoix à Sainte-Geneviève-des-Bois en avril, Virginie Tréfert a exposé au Parc Floral de Paris en mai et à Montigny-lès-Cormeilles en juin.

 

 


Laure Ferrandis

Du 9 au 20 janvier

Laure Ferrandis pratique le dessin depuis l’adolescence durant laquelle elle a également découvert l’aquarelle. Titulaire d’un Deug d’Arts plastiques, d’un BTS Édition et d’un Brevet des métiers d’Arts de la reliure, elle travaille depuis comme technicienne dans l’imprimerie et les maisons d’édition. Parallèlement et à titre personnel, elle continue de pratiquer le dessin et la peinture, en étoffant peu à peu son champ de compétences : au crayon et à l’aquarelle sont venus s’ajouter la gouache, les collages, les encres colorées, le dessin vectoriel… L’exposition proposée s’intitule « Brumes et Crépuscules ».

 

 


Fernanda Cordeiro Capelas

Du 20 février au 3 mars

C’est lors de sa vie étudiante que Fernanda Cordeiro Capelas a eu son premier contact avec la peinture vitrail. Fascinée par les couleurs et la technique, elle s’est mise à peindre plusieurs tableaux durant 3 ans. Son attrait à la peinture vitrail relève de la transparence des matières, de la vivacité et de l’éclat des couleurs. Ceci lui permet d’extérioriser un monde plein de luminosité et de couleurs avec des séquences de ronds, des motifs géométriques, des petites maisons… En plus du verre, elle utilise aussi comme supports la toile en coton blanc (ou noir) ainsi que des toiles en lin car chaque texture donne des tons différents aux couleurs.

 

 


Marie-Paule Demarquez

Du 20 au 31 mars
« Dans une autre vie, je me destinais à être juriste d’entreprise, mais l’art depuis toujours ponctue mon existence. » Il y a quelques années, cette passion a entraîné Marie-Paule Demarquez à intégrer l'École du Louvre dont elle est sortie diplômée en 2014, dans les spécialités « Art du XXème siècle » et « Art Contemporain », puis a obtenu un Master Recherche en Histoire de l’Art Contemporain à la Sorbonne. La peinture est devenue son outil privilégié même si elle consacre beaucoup de temps à la photographie et à la gravure. « Mon travail part toujours de la réalité avant de faire appel à l'imaginaire et de toucher les limites de l'abstraction. » Pour son exposition au foyer du Théâtre Pierre-Fresnay, elle souhaite présenter des peintures sur le thème du paysage, issu d’une cartographie imaginaire…


Maryse-Anne Couteau

Du 2 au 15 mai

Autodidacte, Maryse-Anne Couteau dessine depuis toujours et utilise un outil peu répandu chez les adultes : les crayons de couleur. Ses premières productions furent réalisées au crayon noir, puis la couleur s’est imposée et a fini par supplanter le trait notamment à l’encre, noire ou colorée. Son inspiration ne se limite à aucun style ou type de représentation, elle aime autant dessiner des objets que des animaux ou des personnages. Dans ses compositions imaginaires, un monde intérieur surprenant s’intègre à une réalité précise et détaillée.

 

Foyer du TPF
Entrée libre
Mercredi : de 10h à 12h et de 15h à 17h
Jeudi et vendredi : de 15h30 à 19h
30 minutes avant chaque spectacle et séance de cinéma.
Renseignements au 01 34 44 03 80