Contrat local de santé

Parce que l’accès aux soins doit être le même pour tous et pour que les citoyens bénéficient toujours d’une offre de santé diversifiée et de qualité, plusieurs communes dont Ermont se sont engagées, en partenariat avec l’Agence régionale de santé (ARS), dans un Contrat local de santé en janvier dernier.
Afin de mieux connaître les besoins des habitants et l’offre de soins, un diagnostic santé a été mené en 2011.

Si l’offre médicale est aujourd’hui convenable sur le territoire de la commune, dans les années à venir, un nombre important de médecins, notamment généralistes, partiront à la retraite et leur remplacement sera difficile. En agissant aujourd’hui avec la mise en place du Contrat local de santé, M. le Maire souhaite anticiper la prévisible désertification des médecins.

Trois axes prioritaires

Ce projet de territoire s’est fixé 3 objectifs principaux de santé :

  • la promotion d’une offre de soins de proximité innovante et accessible à tous ;
  • le développement de l’offre de prévention et de soins à destination des personnes et groupes vulnérables ;
  • le renforcement des mesures d’accompagnement des personnes en perte d’autonomie sur des situations complexes repérées par les communes.

Ce sont sur ces bases de travail que ce Contrat local de santé a été signé en janvier 2012 pour être mis immédiatement en œuvre.

Des mesures concrètes pour 2013

Le Contrat local de santé a pour objectif d’accroitre l’offre de soins à Ermont par le regroupement en centre-ville d’Ermont de trois structures existantes de prise en charge de la santé mentale et des addictions et surtout par la création de plusieurs maisons/pôles de santé destinés notamment à accueillir de nouveaux médecins généralistes et plus globalement à améliorer la qualité des soins sur le territoire. L’ouverture de la première maison de santé est prévue pour novembre 2013 au cœur du quartier des Chênes.
Le deuxième grand volet du contrat local de santé concerne le renforcement des actions de la prévention, en particulier auprès des jeunes (prévention des addictions et du mal-être). Pour cela, un groupe de travail réunissant collèges, lycées, infirmières scolaires, parents d’élèves et services municipaux et acteurs locaux du champ sanitaire et social comme le centre Imagine, le CMPP, le Service social départemental (SSD) et des associations de quartier a été mis en place en avril 2012. La création d’un annuaire professionnel local sur la santé des jeunes et l’organisation d’un forum santé en 2013 constituent les premières décisions de ce groupe.

Un partenariat avec l’Agence régionale de santé

Ouverte le 1er avril 2010, l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France met en œuvre la politique régionale de santé, en coordination avec les partenaires et en tenant compte des spécificités de la région et de ses territoires. Ses actions visent à améliorer la santé de la population et à rendre le système de santé plus efficace*.
* ars.iledefrance.sante.fr/