Conseils pratiques

Nos déchets ont de la ressource

Ce que nous jetons a de la valeur. Le Syndicat Emeraude, en partenariat avec la Municipalité, a mis en place un système de collecte et de traitement des déchets favorisant le recyclage et la production d’énergie.

La Municipalité s’est engagée dans une démarche de développement durable. Parmi les actions à la portée de chacun, le tri des déchets ménagers est important car il permet de préserver l’environnement, de créer des emplois ou encore de produire de nouvelles matières premières et ainsi économiser de l’énergie.

Bien trier, c’est bien recycler

La première étape d’un traitement efficace des déchets est de les déposer dans les conteneurs adaptés. Vous connaissez déjà le bac à couvercle jaune –destiné aux emballages recyclables et aux journaux et magazines–, le bac vert –destiné au verre– et la poubelle ordinaire –destinée aux déchets non recyclables.
D’autres systèmes de collecte existent ; ainsi des bornes d’apport volontaire sont déjà présentes dans la ville pour récupérer le verre. Par ailleurs, une mise en place de collecte de papier dans les écoles et les administrations voit progressivement le jour.
Des bornes enterrées sont installées.
L’écosite
, situé au Plessis-Bouchard, est également un lieu de tri. On y dépose essentiellement les détritus que l’on ne peut pas jeter avec les autres déchets ménagers –encombrants, bois, ferraille, carton, gravats, plâtre, huile de vidange, déchets toxiques et déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). Ces dispositifs permettent de recycler les ordures au mieux mais il est primordial, au préalable, que chacun participe en triant ses déchets correctement.

Des déchets plein d’énergies

Les déchets résiduels peuvent encore être valorisés grâce à leur pouvoir calorifique. En effet, un tiers des ordures ménagères est incinéré dans une unité de valorisation énergétique, à Argenteuil. Ainsi, les 5 500 logements du quartier du Val-d’Argent à Argenteuil sont desservis en eau chaude et en chauffage grâce à une partie de la chaleur produite ; l’autre partie est transformée en électricité (cogénération).
Les deux autres tiers des ordures ménagères résiduelles sont dirigés vers la plate-forme de broyage de Montlignon où les détritus sont triés puis séparés selon leur taille pour éliminer les métaux ferreux et les matières inertes. Le produit ainsi extrait est dirigé vers une unité de compostage ; ce compost est ensuite utilisé dans l’agriculture.

La deuxième vie des déchets

De leur côté, les déchets recyclables sont dirigés vers un centre de tri, séparés selon leur composition puis mis en balles afin d’être envoyés sur leur site de régénération puis de recyclage respectif. Grâce à ce système, des matières premières sont créées et la pollution est diminuée : par exemple, 15 canettes en métal recyclées représentent 1 kilo de Co² en moins.
Les déchets mal triés qui ne peuvent être recyclés sont alors évacués en centre d’enfouissement technique. Les déchets pris en charge par le Syndicat Emeraude représentent 70 %. Il est donc important d’améliorer chaque jour notre tri pour diminuer les erreurs de tri et contribuer ainsi à la protection de l’environnement ainsi qu’à la création d’emplois.

La valorisation des personnes

Le tri et l’élimination des déchets sont également créateurs d’emplois. La mise en place de la collecte sélective a permis de créer 24 emplois au centre de tri, dont 20 trieurs, et 42 postes pour la collecte. Dix personnes sont également employées au sein du Syndicat Emeraude pour la gestion de l’ensemble de la collecte et du traitement des déchets ménagers et assimilés produits sur le territoire du syndicat.

DEEE : le geste durable !

Les Déchets d'Équipements Électriques et Électroniques (DEEE) sont une catégorie de déchets définis par la réglementation européenne (Directive 2002/96/CE) comme « les équipements fonctionnant grâce à des courants électriques ou à des champs électromagnétiques, ainsi que les équipements de production, de transfert et de mesure de ces courants et champs, conçus pour être utilisés à une tension ne dépassant pas 1 000 volts en courant alternatif et 1 500 volts » dans des catégories précisées par décret (en France, 2005-829 du 20 juillet 2005). Afin de financer en amont le recyclage, une écotaxe est payée par le consommateur lors de l’achat d’équipements électriques et électroniques.

Le recyclage

En Europe, cette directive vise à rendre obligatoire la valorisation des DEEE et à instaurer le principe de la responsabilité du producteur. Les recycleries offrent une seconde vie à certains matériaux qui sont réparés et nettoyés avant d'être remis en vente à des prix moins élevés, ce qui permet de réduire encore l'empreinte écologique des utilisateurs et des matériels ; laquelle reste toutefois élevée, étant donné les quantités de ressources en eau, métaux et transports mobilisés par la conception, la fabrication, l'utilisation et le recyclage des objets électroniques.
Vous aussi, jouez un rôle dans la préservation de l’environnement. Parmi les gestes les plus simples, on peut noter le fait de ne pas jeter les DEEE avec les déchets ménagers triés mais de rapporter son ancien appareil chez son distributeur (et si cela vous est impossible, de le déposer à l’Eco-site du Syndicat Emeraude) et les piles dans des entonnoirs mis à cet effet dans les centres commerciaux.

Les gestes qui ne coûtent presque rien !

Réduisez le montant de vos factures en adoptant certaines habitudes simples ! Des solutions existent pour maitriser votre consommation d’eau à la maison. Découvrez les plus simples et les plus efficaces. Elles ne demandent pas trop d’efforts, votre porte-monnaie sentira la différence et la planète vous le rendra sur le long terme.

Les gestes du quotidien

  • Ne laissez pas couler l’eau en vous lavant les dents ou les mains.
  • Préférez la douche au bain.
  • Rincez la vaisselle dans un bac plutôt que sous l’eau du robinet.
  • Pour le linge, lancez une machine pleine plutôt qu’une demie.

D’autres sources d’économies

  • Utilisez des robinets économes : les mitigeurs évitent de faire couler l’eau le temps qu’elle soit à bonne température.
  • Evitez les appareils électroménagers gourmands d’eau. Soyez attentif lors de l’achat.
  • Installez une chasse d’eau à double débit dans vos toilettes.
  • Si la pression est trop forte, protégez votre installation en posant un détendeur en aval du compteur.

Pour tous renseignements pratiques sur votre abonnement au service de l'eau ou sur la qualité :

  • le centre service client : 0 811 900 900 ;
  • la ligne spéciale urgence fuite : 0 811 900 918.

Syndicat des Eaux d'Ile-de-France
14 rue Saint-Benoit
75006 Paris
01 53 45 42 42 - Fax : 01 53 45 42 79
www.sedif.com

En vacances, préservons notre planète !

Vous êtes nombreux l'été à prendre la route des vacances. Cette période de l’année synonyme de loisirs, détente, voyages ou encore sport est aussi un moment privilégié pour agir sur l’environnement. Comment adapter ses loisirs, respecter la nature ou encore voyager autrement pour préserver sa planète en vacances. Voici quelques conseils pour une approche plus respectueuse de la nature.

Adapter ses loisirs

L’été est souvent propice au bricolage, aux activités sportives ou encore aux voyages.
En améliorant nos attitudes, nous apprenons à mieux respecter notre environnement.
Par exemple, pour bricoler écologiquement, il est important de bien choisir ses produits qui peuvent être sources de pollution. En effet, certains solvants tels que l’acétone ou le white-spirit ont des effets nocifs sur la santé et l’environnement. Il est alors préférable d’apporter ces produits dangereux à la déchetterie.
Respecter la nature c’est également respecter autrui. C’est apprendre à se promener sans laisser les traces de son pique-nique derrière soi et éviter de détériorer la nature en inscrivant des mots sur l’écorce des arbres. C’est aussi observer les animaux sauvages à distance, afin de ne pas perturber leurs habitudes et compromettre leur survie.
Les vacances sont également l’occasion de s’investir dans la protection de la nature comme en participant, entre autres, au ramassage des déchets (mégots…) sur les plages.

Voyager autrement

Chaque année des milliers d’estivants prennent la route des vacances. Le développement du tourisme de masse encourage ainsi la multiplication de labels vers une approche plus respectueuse de la planète. Ainsi, certains tour-opérateurs adhèrent à une charte écologique dont le principe est d’investir un pourcentage du prix du voyage dans des projets de développement local.
Voyager autrement, c’est également apprendre à modifier son mode de déplacement en préférant les transports alternatifs peu consommateurs et en partageant, par exemple, sa voiture avec d’autres ou en prenant le train. C’est partir avec un véhicule contrôlé, en évitant de trop le charger pour ne pas augmenter sa consommation d’énergie dont les coûts sont en constante augmentation.

Profitez de vos vacances pour redécouvrir la marche à pied ou le vélo, recommandé pour votre santé et celle de la planète. Et pourquoi pas, testez les séjours "écovolontaires" qui permettent de découvrir un pays en s’impliquant dans la protection de son environnement.

Préservons l’eau !

A l’approche de l’été, les consommations d’eau augmentent et l’eau s’épuise. En prenant conscience de l’importance et de l’impact de nos gestes quotidiens sur notre environnement, nous participons à la protection de notre planète.

Longtemps considérée comme une ressource inépuisable, l'eau est aujourd'hui une denrée de plus en plus rare. Il est donc primordial de la préserver tout en réduisant sa consommation, en limitant les pertes et en faisant des économies. La Municipalité et les jeunes élus du Conseil Municipal d’Enfants et de Jeunes (CMEJ) se sont penchés, en 2008, sur cette question et ont mis en place un système de cuves de récupération d’eau de pluie dans les serres municipales. Ces cuves sont utilisées depuis le printemps 2009 pour arroser les massifs et les plantations. Pour chacun d’entres nous, au quotidien, comment gérer au mieux les ressources disponibles, sans gaspillage ? Voici quelques pistes.

Les ressources de très bonne qualité ne sont pas inépuisables tandis que les possibilités d’économie d’eau sont nombreuses. Trois types d’actions sont réalisables au quotidien :

  • limiter le volume d’eau consommée : un lave-vaisselle consomme moins d’eau (10 à 30 litres) que la vaisselle à la main (20 à 50 litres). La douche est préférable au bain (une douche de 5 minutes consomme 30 à 80 litres d’eau, un bain 150 à 200 litres). Le lave-linge ne doit tourner que s’il est bien rempli. Une bouteille plastique placée dans le réservoir de la chasse d'eau permet de limiter l'eau utilisée à chaque fois que l'on tire la chasse, un système économique qui peut être mis en place à moindre frais ;
  • réparer les fuites et les systèmes défectueux : un robinet qui goutte, c’est environ 4 litres/heure, soit 5,34 €/mois. Une chasse d’eau qui fuit, c’est environ 25 litres/heure, soit 30,50 €/mois. Un filet d’eau qui coule, c’est environ 16 litres/heure, soit 19,82 €/mois ; 
  • récupérer l’eau de pluie : il est possible de récupérer l'eau de pluie pour arroser son jardin et ses plantes. Des crédits d’impôt existent pour ce type d’installation. De plus, il est préférable d’arroser le jardin le soir pour éviter l'évaporation inévitable en plein soleil.

Il est important de prendre conscience de nos actes et de leurs impacts sur notre planète. Notre avenir est entre nos mains, soyons écocitoyens.

Inven’terre : une association environnementale à votre disposition

Inven’terre a pour objectif de promouvoir et de développer la sensibilisation et l’information sur la préservation et la protection de l’environnement, l’éducation des jeunes à la nature et la formation des personnes.
Inven’terre est également un espace Info-Energie habilité par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie.

Inven’terre - 76 rue Pierre Brossolette - 95200 Sarcelles - 01 39 94 53 88
Du mardi au vendredi de 9h à 17h et le samedi de 9h à 13h.
www.inventerre.org

Info-énergie

Un réseau national pour l'information et le conseil de proximité

Depuis 2001, l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie) a mis en place, en partenariat étroit avec les collectivités locales, un réseau d'information et de conseil de proximité sur l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables.
Le réseau Info-Énergie est constitué de 160 espaces et compte environ 300 conseillers au service du public. Dans chaque Espace Info-Énergie (EIE), des spécialistes vous informent et vous conseillent sur toutes les questions relatives à l'efficacité énergétique et au changement climatique : quels sont les gestes simples à effectuer ? Quel type d'équipement choisir ? Quelles sont les aides financières accordées ? etc. Des brochures et des guides pratiques y sont également mis à votre disposition.

Pact Arim du Val d'Oise - Maison de l'Habitat
13 boulevard de l'Hautil
95092 Cergy Pontoise
01 30 32 97 21
info-energie(at)valdoise.fr