Le mot du Maire

Tous les éditos depuis avril 2014

 

A propos des rythmes scolaires

La réforme des rythmes scolaires, marquée notamment par le passage à la semaine des quatre jours et demi a été mise en place, à Ermont comme ailleurs, voici trois  ans. Lors de son adoption, consécutive aux directives du gouvernement d’alors, les réactions avaient été très négatives car les effets de cette réforme sont vite apparus: fatigue accrue des enfants, organisation plus compliquée de la vie familiale et du travail des enseignants et personnels périscolaires, coût financier important pour la commune malgré le cofinancement partiel par l’Etat et la Caisse d’allocations familiales.

A Ermont, cette « réforme » n’apportait rien qui n’existe déjà puisque la commune avait déjà introduit dans le temps scolaire des activités d’éveil culturel et artistique, d’initiation à la protection de l’environnement et aux pratiques du sport.

Or le nouveau président de la République, M. Emmanuel Macron, a fait de cette réforme une simple option, laissée au choix des communes. Et le ministère de l’Education Nationale a prévu que dès la rentrée 2017 l’abrogation de la réforme pourrait être expérimentée dans un certain nombre de communes. J’ai donc demandé au conseil municipal de prendre position sur le sujet afin que nous puissions saisir  l’inspection académique du Val d’Oise et rétablir à Ermont  dès septembre prochain le système antérieur : la semaine de quatre jours.

Si cette demande est agréée, nous reviendrons donc à l’organisation du temps scolaire d’avant 2014, sans changement tarifaire ni diminution des prestations (notamment la restauration scolaire). De même, le projet éducatif territorial adopté par le conseil municipal sera maintenu avec les adaptations nécessaires.
L’objectif est de faciliter la vie quotidienne des enfants et de leurs familles ainsi que le travail de la communauté éducative. Les économies réalisées seront mises à profit pour la réalisation de nouvelles crèches sur la ville.

Hugues PORTELLI, votre Maire