Le mot du Maire

Tous les éditos depuis avril 2014

 

Problèmes de la vie quotidienne

Ces temps-ci, Ermont et ses habitants se trouvent confrontés à de sérieux problèmes de la vie quotidienne qui mobilisent la municipalité, à commencer par votre maire.

Le premier est celui de la collecte des ordures ménagères. Ermont se retrouve avec les dix-sept autres villes voisines au sein du Syndicat Emeraude qui en a la compétence. Cet établissement public, à l’occasion du renouvellement de son marché, a remodelé le système de ramassage en ajoutant une prestation (la collecte des déchets verts) mais en supprimant en contrepartie une bonne partie des prestations déjà assurées : diminution de moitié du nombre de passages pour les papiers et les ordures ménagères, passage par trimestre pour les encombrants (au lieu du passage mensuel), passage le samedi pour les équipements publics comme les écoles (alors que celles-ci sont fermées ce jour-là).

Ce bouleversement réduisait fortement le service aux usagers pour une réduction minime de la redevance. Il augmentait fortement la charge de travail du personnel pour un métier déjà très difficile. Si on y ajoute que le nouveau prestataire (la société Derichebourg) a bouleversé le planning des salariés en les changeant de communes et de quartier, la désorganisation a été totale.
J’ai immédiatement protesté contre ces mesures, reçu le personnel de l’entreprise et demandé au président du syndicat de revoir sa copie. Certaines corrections ont été immédiates comme le changement du ramassage des containers des écoles afin d’éviter de laisser les ordures traîner sur les trottoirs tout le week-end. D’autres sont en cours de négociation comme le retour au double passage hebdomadaire ou au passage mensuel pour les encombrants. J’ai expliqué qu’on ne change pas le comportement des habitants par décret. A suivre.

Autre souci, le rehaussement des quais de nos quatre gares par la SNCF. C’est une entreprise colossale qui va perturber la vie des Ermontois durant trois ans (dont dix-huit mois par gare) en réduisant les chaussées (dans le sens de la longueur) pour permettre le stationnement des véhicules lourds de chantier et la démolition-reconstruction des quais. Ce chantier itinérant, qui entraîne la mise en sens unique provisoire de certaines rues et des plans de circulation compliqués, ne pourra être réalisé dans les délais que si chacun fait preuve de civisme en ne stationnant pas dans les périmètres de chantier et en ne roulant pas en sens interdit. La police municipale a pour consigne d’être impitoyable avec les contrevenants. A la fin de ce chantier, les gares seront modernisées et mises aux normes PMR et les quais mis à la hauteur des nouveaux trains.

Merci de faire preuve de patience donc durant les mois et années à venir.

Hugues PORTELLI, votre Maire