Le mot du Maire

Tous les éditos depuis avril 2014

 

La réforme des rythmes scolaires (suite et fin)


Le 1er septembre, la commune d’Ermont, comme de très nombreuses communes de France, est repassée à la semaine de quatre jours dans les écoles maternelles et élémentaires, avec l’accord des enseignants et des conseils d’école.

La vie des familles, qui vont récupérer le mercredi pour toutes les activités périscolaires et de loisirs de leurs enfants, en sera facilitée. Comme la plupart n’ont pas eu le temps de s’adapter à cette nouvelle organisation, la cantine du mercredi sera maintenue, non seulement pour ceux qui sont inscrits à la journée à l’accueil de loisirs, mais aussi pour ceux qui ne sont inscrits qu’à la matinée.

Le retour aux quatre jours a eu deux conséquences : la première est de supprimer les facilités accordées par l’Etat pour l’encadrement des enfants : ce sera à nouveau un animateur pour 8 enfants en maternelle et un pour 10 en élémentaire, alors que durant la « réforme » il n’en fallait qu’un pour 15 dans les deux cas.  Afin que la commune ne recrute pas de personnel pour des groupes qui ne seraient pas ouverts faute d’inscrits, l’inscription est désormais obligatoire, comme dans toutes les autres communes du département.

La seconde conséquence est le refus des services préfectoraux de maintenir les facilités octroyées lors de la « réforme » et qui permettaient d’accueillir davantage d’enfants que le chiffre autorisé par la direction départementale Jeunesse et sports (ex : 50 au lieu de 40).

Afin de ne pas refuser d’accueillir des enfants, j’ai donc demandé que dans les deux écoles où le problème se posait les enfants soient accueillis dans d’autres accueils de loisirs. Contrairement aux accusations diffamatoires de certains, aucun enfant n’est resté « à la rue ».

En fin de compte, les services de l’Etat ont accepté après une semaine d’attente d’élargir la capacité d’accueil. Désormais les problèmes initiaux ont été réglés et le fonctionnement des accueils de loisirs ne connaît plus de difficulté.
Une seule règle demeure : l’inscription des enfants afin que la commune puisse gérer convenablement leur encadrement.

Je remercie tous les agents de la commune qui ont eu à gérer cette transition et ont su rester calmes lorsqu’ils se faisaient insulter. Je remercie tous les parents qui ont su faire preuve de compréhension et qui reconnaissent la qualité du service fourni à la restauration scolaire et aux accueils de loisirs.

Hugues PORTELLI, votre Maire