Politique de la Ville

Service municipal de la Politique de la Ville
100 rue Louis Savoie - 95120 Ermont
01 30 72 38 20

La Politique de la Ville : une volonté et des moyens pour améliorer la vie quotidienne des habitants des quartiers en difficulté

La Politique de la Ville est une politique publique qui vise à réduire les inégalités entre les territoires afin de maintenir une ville équilibrée et solidaire reposant sur l’intégration harmonieuse des différents quartiers qui la composent.

Elle s’efforce ainsi d’améliorer la vie quotidienne des habitants résidant sur des quartiers concentrant des difficultés sociales, économiques et urbaines.

Politique globale, elle intervient dans différents domaines :

  • l’emploi,
  • le développement économique,
  • la sécurité,
  • la prévention,
  • la citoyenneté,
  • l’éducation,
  • l’animation sociale,
  • l’insertion,
  • la santé,
  • la culture,
  • la rénovation urbaine,
  • la gestion urbaine de proximité.

Politique territorialisée, elle repose sur une géographie prioritaire qui cible des territoires particuliers – les quartiers prioritaires– qui sont choisis en fonction d’indicateurs de difficulté et de caractéristiques récurrentes :

  • poids des demandeurs d’emploi de longue durée,
  • des jeunes de moins de 25 ans,
  • des non diplômés,
  • des familles monoparentales,
  • des ménages à bas revenus,
  • des bénéficiaires de minima sociaux,
  • taux de retard scolaire,
  • présence quasi-exclusive d’habitat social,
  • enclavement physique…

Politique partenariale et contractuelle, elle prend appui sur des contrats liant les collectivités locales avec l’Etat et ses partenaires et qui permettent notamment de financer des projets et des actions concrètes portés par des services municipaux ou des associations locales.

Politique complémentaire et dérogatoire : les actions inscrites aux programmes des Contrats complètent de manière cohérente, le droit commun existant. Elles visent à rétablir le principe d’égalité en faisant bénéficier, aux populations concernées, de dispositifs et projets dérogatoires

Politique expérimentale, elle s’efforce d’encourager de nouvelles formes d’action publique.

Cette politique initiée il y a plus de trente ans a profondément évolué depuis ses origines : les contrats, les plans s’y sont succédés au gré des crises urbaines et des alternances politiques.

Depuis la loi du 1er août 2003 d’orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine, la Politique de la Ville s’est recentrée sur la question du renforcement de la cohésion sociale à travers la promotion de l’égalité des chances, la lutte contre les discriminations et la réduction des écarts de développement entre les différents territoires.  

L’engagement de la ville d’Ermont dans la politique de la ville

La ville d’Ermont est impliquée dans la Politique de la Ville depuis plus d’une dizaine d’années.

  • 1996 : signature avec le Conseil général du Val d’Oise d’un Contrat de Développement Urbain
  • 2000 : signature d’un Contrat de Ville à l’échelle intercommunale avec l’Etat et les communes de Taverny, Deuil-la-Barre, Saint-Gratien et Soisy-sous-Montmorency
  • 2000 : Convention Régionale pour la Ville signée avec le Conseil Régional d’Ile de France 2001 : signature avec le Conseil Général du Val d’Oise d’un Contrat Initiatives Villes Qualité (CIVIQ)
  • 2007 : Contrat Urbain de Cohésion Urbaine signé avec l’Etat et les communes d’Eaubonne, de Sannois et de Franconville
  • 2007 : Contrat Initiative Ville Qualité – seconde génération dit CIVIQ 2 signé avec le Conseil Général du Val d’Oise
  • 2008 : Convention Régionale de Renouvellement Urbain signée avec le Conseil Régional d’Ile de France

Ces dispositifs reposent sur une architecture identique comprenant :

  • un diagnostic local qui permet d’identifier les atouts et les faiblesses des territoires ;
  • des priorités d’action fortes déclinées dans différentes thématiques ;
  • des programmes d’actions pluriannuels.

A côté de ces dispositifs contractuels globaux, Ermont émarge également à toute une série de dispositifs sectoriels liés plus ou moins directement à la Politique de la Ville : Contrat Educatif Local (CEL), Projet Educatif Local (PEL), Contrats locaux d’Accompagnement à la scolarité (CLAS), opérations « Villes Vie Vacances » (VVV), Réseau d’Ecoute, d’Accompagnement et d’Appui aux Parents (REAAP), Contrat Temps Libre (CTL).

Ces outils ont permis de financer tout un ensemble de projets relevant notamment de l’aide à l’emploi et l’insertion, l’apprentissage de la langue française, l’accompagnement à la scolarité, la prévention de la délinquance, la citoyenneté, la culture, l’accès à la culture et aux loisirs ainsi que la prévention santé.

De plus, c’est également dans ce cadre qu’ont pu être réalisées diverses opérations d’investissement : extension du centre socioculturel François Rude, aménagement d’un skate park à proximité du quartier des Carreaux, réalisation de terrains multisports de proximité "les city stades", construction de l'Espace Jeunesse et autres réhabilitations et requalifications urbaines des résidences des Carreaux et des Bapaumes, extension de l'école maternelle Delacroix .

Le service Politique de la Ville

Mis en place en 1996 au moment de la signature du Contrat de Développement Urbain, le service Politique de la Ville est un service de mission en charge de la définition, la mise en œuvre, la coordination, le suivi et l’évaluation de la Politique de la Ville.

A ce titre  il assure :

  • la mise en place et le pilotage des dispositifs contractuels de la Politique de la Ville ;
  • la mise en cohérence de ces derniers et la coordination des acteurs intervenant sur les quartiers ;
  • la consolidation du travail en réseau et la mobilisation des acteurs locaux autour des orientations de la politique de la ville ; 
  • la qualification et la formation des acteurs autour des objectifs et des outils de la  Politique de la Ville ;
  • la préparation et le suivi des programmations annuelles ;
  • l’appui technique et méthodologique aux porteurs de projet ;
  • la sollicitation des concours financiers ;
  • l’interface entre les porteurs de projet et les financeurs ;
  • la coordination entre les différents projets ;
  • la maîtrise d’oeuvre de certains projets ;
  • l’élaboration en lien avec les porteurs de projets des bilans et évaluations des programmations annuelles ;
  • le soutien à l’émergence de nouvelles actions en lien avec les objectifs de la politique de la ville.

A ce volet originel s’ajoute aujourd’hui un second axé autour des questions de prévention et sécurité :

  • management d’une équipe de prévention spécialisée composée de trois agents ;
  • mise en place et pilotage d’un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance ;
  • animation et le suivi du projet partenarial Donner une deuxième aux détenus qui vise à prévenir la récidive de sortants de prison en assurant leur intégration et leur réinsertion dans la société ;
  • mise en place et suivi des mesures alternatives aux poursuites (réparation) et à l’incarcération (travail d’intérêt général).