Partager sur Google+Partager par e-mail

DJ Snake

DJ Snake, de son vrai nom William, Sami, Étienne Grigahcine, né le 13 juin 1986 à Paris, est un disc jockey, compositeur, producteur et réalisateur artistique de hip-hop et de musique électronique français. Il est installé à Miami, aux États-Unis.
Il grandit à Ermont dans le Val-d'Oise.

Son histoire est une "success story", celle d'un petit garçon issu d'un quartier populaire et qui, en quelques années, est devenu le Français le plus écouté au monde. Certains de ses titres dépassent le milliard de vues sur Youtube.

C’est à l’âge de 14 ans que William découvre sa passion pour le mixe, après avoir vu la scène du disc jockey Curt Kille dans le film français, La Haine.

DJ Snake fait de sa passion sa vocation et se produit à ses débuts dans plusieurs clubs tels que Les Bains Douches à Paris. Son surnom de reptile, il le doit à son passé de street artiste alors qu’il produit des graffitis dans les rues de Paris.

Sa carrière décolle en 2011, après sa collaboration avec Lady Gaga sur son album Born this way, qui lui vaut une nomination aux Grammy's en 2012. Fort de ce succès, il décide de renouveler en 2013, son duo avec Lady Gaga sur son album Artpop .

DJ Snake atteint la consécration en décembre 2013, lorsqu’il dévoile Turn down for what en duo avec Lil Jon. Après avoir cumulé plus de 800 millions de vues sur Youtube, le titre se voit certifié disque de platine en mars 2014.

Il faudra attendre un an pour que DJ Snake sorte Lean On, un de ses plus grands succès. Le hit, sorti en mars 2015 en duo avec Major Lazer, est un immense succès partout dans le monde. Le 19 avril, il bat même le record de lectures en streaming en France avec près de 2 millions d’écoutes. Le clip, inspiré par l’univers de Bollywood, a été visionné plus de 505 millions de fois sur YouTube. Il se classe numéro un en France, en Australie, au Danemark, mais aussi aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, entre autres. Le clip est aussi nommé quatre fois aux Videos Music Awards.

C’est en juillet 2016, qu’il sort son premier album Encore. C’est un succès immédiat : la lyric vidéo est visionnée par près de 4 millions d’internautes en seulement quelques jours.
En septembre 2016, DJ Snake fait partie des artistes nommés aux NRJ Music Awards 2016. Il est en lice dans la catégorie Meilleur DJ de l'Année aux côtés de Kungs, David Guetta, Kygo, Feder et Martin Garrix.

2017, l'année de la consécration
DJ Snake continue à offrir ses sets aux quatre coins du monde. Le 22 septembre 2017, son nouveau hit, A Different Away, réalisé avec Lauv, est lancé sur un écran géant sur Times Square à New York.

DJ Snake est nommé dans la catégorie DJ de l'Année aux NRJ Music Awards 2018.

En 2019, il sort son second album Carte Blanche qui comporte déjà de grands tubes tels que Taki Taki ou encore Loco Contigo.
Avec Taki Taki feat. Selena Gomez, Cardi B et Ozuna, DJ Snake remporte le NRJ Music Award du DJ de l'Année.

Pour suivre l'actualité de DJ Snake, rendez-vous sur :

https://fr.wikipedia.org/wiki/DJ_Snake

https://www.youtube.com/channel/UC_x8HoD18XJkILQBreVENUQ

https://www.facebook.com/djsnake.fr/

Extraits d'émission

  • "J’ai toujours combattu le mépris des Français pour la musique populaire. Je suis pas élitiste du tout, je suis contre cet élitisme. "
  • "Ma musique a d’abord explosé aux Etats-Unis, et ensuite je suis revenu en France. Parce que la France, c’est chez moi, c’est le plus beau pays du monde. Les jeunes de banlieues, parce qu’ils sont rejetés, ne ressentent pas assez ça."
  • "Le succès n’est pas une science exacte. Il faut être là au bon moment et rester solide. C’est souvent très difficile… Mais je suis un débrouillard, j’ai su trouver une solution à tous mes problèmes."
  • "On vit cette transition, dans l’industrie de la musique, où avec très peu, on peut faire beaucoup. Et j’en suis le parfait exemple… Lean On a 2,6 milliards de vues sur YouTube, et je l’ai composé dans ma cuisine !"
  • "Si j’atteins pas le milliard d’écoutes, c’est pas un vrai tube…"
  • "J’ai commencé la musique aux premières boums, à l’école primaire. J’avais pas la cote avec les filles, donc je me planquais en passant des disques, et ça m’a plu. Alors j'ai continué."
  • "J’ai réussi à développer la liberté que je voulais. Je peux aller de l’underground à la pop, tout en gardant mon intégrité. Penser aux millions de personnes qui m’observent peut être un poison pour la créativité. Mais je ne ferai pas de concession."