Partager sur Google+Partager par e-mail

Le mot du Maire

Tous les éditos depuis avril 2014

Investir sans s’endetter

La politique d’investissement de notre commune repose sur deux principes.

Le premier est l’autofinancement.

Compte tenu de la non automaticité des aides des autres collectivités publiques (Etat, Région, Département), pour ne pas parler de l’intercommunalité, qui réserve ses fonds de concours aux anciens membres de cet établissement, la commune doit se constituer une réserve financière capable de prendre en charge une bonne partie des dépenses et de ne pas recourir systématiquement à l’emprunt, qui est synonyme d’endettement. Fin 2018, c’est près de 13 millions d’euros qui sont ainsi capitalisés.

Une partie de cette réserve sera utilisée pour financer la rénovation du complexe sportif Raoul Dautry. Cette rénovation coûtera près de 9 millions d’euros et se terminera en 2023. Dès à présent les padels ont été construits et cette année c’est le tour du terrain de football et de la piste d’athlétisme.

Le second principe est le recours au co-financement par d’autres collectivités. Ermont a ainsi obtenu l’aide de l’Etat pour les travaux de sécurisation des écoles. La Région et le Département ont largement subventionné (à hauteur de 914 000 € pour la Région et 475 000 € pour le Département) le nouveau conservatoire de musique, danse et théâtre, qui ouvrira ses portes à l’automne.
Après un excellent travail des services et le lobbying nécessaire auprès des autorités régionales, j’ai obtenu le financement au taux maximum de la Région (un million d’euros) complété par le Département (340 000 €) de la nouvelle ferme pédagogique qui ouvrira elle aussi ses portes à la fin de l’année.

Autant d’investissements lourds sur des projets nécessaires à notre ville qui voient le jour sans que notre ville ne soit endettée.
 

Hugues PORTELLI, votre Maire