Partager sur Google+ Partager par e-mail

La tribune du conseil municipal

Tribune de la majorité municipale Ensemble Vivons Ermont

Ce mois-ci, la Majorité municipale fait le point sur la réalisation de ses engagements contenus dans le programme des dernières élections municipales concernant le sport et l’enfance.

Pour le sport :

  • En ce qui concerne le complexe sportif R. Dautry, en 2018 construction de deux Padels de tennis.
  • Réhabilitation du Gymnase Rébuffat : la toiture a été entièrement refaite.
  • Créneaux horaires dans les gymnases et sur les stades pour les vétérans et les seniors : Pratique du futsal Seniors en club et en championnat pour Ermont Futsal ; mise à disposition de créneaux d’entraînement et de matchs dans le gymnase Renoir.
  • Création d’un parcours sportif dans la ville : parcours de 7,5 km qui emprunte les sentes et qui est balisé à chaque kilomètre avec des repères de distances et de temps de course.
  • Installation de 10 appareils de fitness extérieurs d’accès libre au sport pour tous en 2016 : 5 appareils au complexe Dautry et 5 appareils au complexe Renoir.
  • Création d’un Workout à Rébuffat en février 2016 : structure extérieure en accès libre pour la pratique de l’entretien corporel et de la musculation.
  • Ouverture de 200 places supplémentaires à la course Ronde d’Ermont : 1200 dossards proposés depuis l’édition 2016.
  • Rénovation du parquet du gymnase Rébuffat en août 2015.
  • Drainage du terrain de rugby en 2015/2016.
  • Remplacement de toutes les bordures du stade d’athlétisme Renoir début 2017.

En ce qui concerne la petite enfance :

  • Achèvement de la crèche intercommunale des Bouquinvilles.
  • Création d’un dépose-minute à la crèche des Gibus.
  • Mise en place d’un Point Conseil Petite Enfance qui se réunit 4 fois par an pour informer les futurs parents sur les différents modes de garde offerts à Ermont et les aides possibles de la CAF.
  • Partenariat avec le Pôle Emploi d’Ermont pour aider au retour à l’emploi les parents d’un jeune enfant, en proposant un accueil ponctuel sur une durée limitée.
  • Création de 85 berceaux supplémentaires d’ici 2019, soit 25 de plus que prévu.

Le groupe de la majorité municipale

 

Liste Générations Ermont

Les services publics ne sont pas un luxe

La presse se fait souvent l’écho de la disparition des services dans les communes rurales (menaces d’arrêt de la desserte de « petites » lignes SNCF, fermetures d’écoles etc.). Mais cette disparition ne concerne pas seulement la France rurale. Nos communes de banlieue parisienne sont aussi en première ligne.

Certes, après tergiversations, la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) a choisi de rester à Ermont – et notre groupe en est très heureux. Car la CPAM a notamment fermé ses antennes d’Eaubonne et de Franconville ces dernières années.

Il faut en revanche signaler que La Poste a fermé ses deux antennes d’Ermont-Eaubonne et des Chênes. Quant à la SNCF, elle a fermé sa billetterie « Grandes lignes ».

Certains de ces services sont aujourd’hui accueillis dans des locaux municipaux et gérés en partie par des agents de la ville. Cela revient à dire que La Poste ou la SNCF se déchargent sur les villes de leurs activités. Celles qui en ont les moyens pourront assurer la reprise, notamment au travers des Maisons de services au public, quant aux autres…

A Ermont-Eaubonne ces fermetures sont d’autant plus incompréhensibles que le quartier est en plein développement avec un accroissement des besoins en services et une forte progression démographique. Aux Chênes, elles risquent de mettre encore plus en difficulté le quartier. Les services publics ne sont pas un luxe et, faut-il le rappeler, tous les Français ne maîtrisent pas encore suffisamment l’informatique et le numérique pour dématérialiser l’ensemble de ces démarches. Et bien entendu, notamment lorsque nous sommes confrontés à une difficulté administrative, rien ne peut remplacer un échange humain.

En 2008, une étude de l’INSEE avait montré que les services publics de santé, d’éducation et de logement contribuent deux fois plus que les « transferts monétaires » (la redistribution) à la réduction des inégalités de niveau de vie. Les services publics – y compris donc les équipements municipaux - n’appartiennent pas au passé, ils demeurent une contribution essentielle à la cohésion sociale et territoriale. Leur rentabilité ne peut se mesurer uniquement à l’aune des résultats financiers.

A ce titre, nous sommes extrêmement vigilants quant à l’avenir des équipements municipaux et, dans la prochaine tribune, nous vous informerons sur le projet de rénovation du stade Raoul Dautry.

Alain Fabre, Nicolas Tcheng, Raymond Boyer, Jean-Claude Lucchini
Groupe Générations Ermont
Contact : ermontps@gmail.com


Tribune d'Olivier Clément

Et le développement durable ?

Wikipédia nous dit : « Le développement durable est une nouvelle conception de l'intérêt général, appliquée à la croissance économique et reconsidérée à l'échelle mondiale afin de prendre en compte les aspects environnementaux et sociaux d'une planète globalisée. Selon la définition donnée dans le rapport de la Commission mondiale sur l'environnement et le développement de l'Organisation des Nations unies, dit rapport Brundtland, où cette expression est apparue pour la première fois en 1987, le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. » Et là on se dit : « c’est une histoire entre les pays, je ne me sens pas concerné ». Et bien si, nous sommes tous concernés. Comme j’essaie souvent de le montrer dans mes tribunes, nous sommes tous impliqués. Nous ne pouvons pas vivre en société en pratiquant le système « après moi le déluge » comme c’est malheureusement encore souvent le cas. Et c’est valable pour tout le monde. A tous les moments de la vie. C’est une pensée que nous devrions tous avoir à chaque instant et qu’en plus des autorités locales, nationales et internationales nous devons inculquer aux générations à venir.
D’accord, c’est vrai que ça fait un tantinet moralisateur, mais quand même !
Qui n’est pas scandalisé par la recrudescence des grosses voitures 4x4 qu’on peut croiser maintenant à tous les coins de rue ? Ce ne sont toujours que des véhicules qui servent à se déplacer d’un point A à un point B. Et on imagine bien qu’un gros engin de deux tonnes va consommer plus de ressources qu’un plus petit moins lourd. Et pour quel avantage ? Une histoire d’image ?  Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Les autorités précédemment nommées ne peuvent pas être derrière chacun d’entre nous pour nous souffler quoi faire à chaque instant. Je crois sincèrement que c’est à nous aussi de prendre fait et cause pour ce problème global.
C’est à nous tous en tant qu’individu de préférer les produits qui s’inscrivent dans ce mouvement, qui respectent toute la chaîne de production et surtout de « Consommer » avec modération. Tout est lié, nous sommes tous liés, nous partageons tous la même planète et ce sont nos enfants qui hériteront de ce que nous allons leur laisser. Rien de neuf mais il est bon de le répéter afin d’en faire notre mantra.

Posez vos questions, proposez vos idées en écrivant à proposition.ermont@gmail.com

Olivier CLEMENT