Partager sur Google+ Partager par e-mail

La tribune du conseil municipal

Tribune de la majorité municipale Ensemble Vivons Ermont

Pour cette dernière tribune avant les vacances d’été, la Majorité municipale vous présente le dernier volet des réalisations contenues dans le programme des élections municipales de 2014, celui des services techniques :  

  • Création de la Maison de Service au Public à la gare d’Ermont-Eaubonne.
  • Construction d’un nouveau Conservatoire de musique, de théâtre et de danse.  
  • Réhabilitation du Centre socio-culturel des Chênes.  
  • Création d’un poste pour la Police Municipale rue St Flaive.
  • Finalisation du déploiement de la fibre optique très haut débit.
  • Chauffage urbain : raccordement de Ravel, Pasteur et Langevin.
  • Mise en place progressive de l’éclairage LED à la place de l’éclairage public (baisse des consommations énergétiques de 7% depuis 2014 en changeant 12 % du parc).
     
  • Construction d’un gymnase et d’un ALSH à l’école Pasteur.
  • Mise en place d’un plan de réfection des restaurants scolaires (E. Delacroix en 2018, puis L. Pasteur).
  • Remise en état du groupe scolaire Jean Jaurès (toitures, peintures…).
  • Réfection des salles de classe et sanitaires de l’école Pasteur.
  • Sécurisation des écoles : pose de barrières pour sécuriser les trottoirs devant les écoles, mise en place d’alarme intrusion et de malles de mise en sureté dans les classes, pose de visiophone, fermeture automatique des portails.
  • Sécurité routière autour des écoles : pose de radars pédagogiques de vitesse, de coussins berlinois et panneaux lumineux « attention enfants ».
  • Création d’une nouvelle cour d’école maternelle à V. Hugo.
  • Réfection des tracés de jeux dans les cours d’école.
     
  • Poursuite du programme des bornes enterrées.
  • Aménagement d’espaces verts à la place de l’ancien Centre socio-culturel F. Rude.  
  • Réhabilitation Place A. Conti.
  • Réhabilitation des jeux et allées du parc de l’Audience destiné prioritairement aux familles.
  • Création d’un garage à vélos à la gare d’Ermont-Eaubonne.
  • Création du parking de l’Audience, d’un parking Place de la grande tour et d’un autre pour la maison de santé des Espérances ; réfection du parking rue Degas.
  • Mise en place de 150 pots et plantations sur voirie.  
  • Installation d’un pigeonnier à la noue.
  • Création d’un dépose-minute à la crèche des Gibus.  
  • Plantation d’arbres Place carrée.
  • Sécurisation renforcée des cheminements piétonniers entre les Templiers et la Commanderie.

Au total, sur les 65 engagements pris par la Majorité en 2014 pour le mandat, 77% sont réalisés ou en cours de réalisation.

Le groupe de la majorité municipale

 

Liste Bien vivre à Ermont

Fermeture de l'A15 : un symbole

L'affaissement du viaduc de Gennevilliers (au bout de l'A15) a mis en lumière le manque d'investissement chronique de l'Etat sur nombre d'ouvrages d'art et d'autoroutes. L'effondrement constaté cette semaine d'un mur de soutènement a nécessité la fermeture du viaduc.

Dans un contexte de saturation totale du secteur, même en temps normal, pour celles et ceux d'entre nous qui doivent se rendre à Paris ou en Petite-Couronne, le trajet est devenu extrêmement compliqué. Et bien entendu, la réouverture totale du viaduc ne se fera que dans un avenir lointain.

Pourtant, il était de notoriété publique que le viaduc de Gennevilliers se dégradait depuis plusieurs années. Comme dans le ferroviaire, ce grave incident doit servir d'alerte pour les services de l'Etat quant à l'entretien quotidien. Un plan d'investissement en la matière est plus que jamais nécessaire.

Plus généralement, face à la contrainte de la réduction des dépenses publiques, les autorités publiques (Etat ou collectivités locales) ont tendance - voire sont incitées - à réduire les entretiens de leurs structures pour contenir leur budget de fonctionnement. On en voit aujourd'hui le résultat dans de multiples secteurs. Nicolas Hulot a lui-même reconnu qu'en France "un pont sur dix est en mauvais état".

Les incidents qui se sont produits tant sur le réseau routier que ferré en Ile-de-France montrent l'importance de changer de logiciels en matière de dépenses publiques et d'investissement. Il ne suffit pas de construire, il faut entretenir. Et parfois, plutôt que de créer de nouvelles structures, il est plus efficace de moderniser ce qui existe. C'est aussi plus économe des deniers publics et plus en phase avec la nécessité d'une croissance durable pour notre environnement.

Alain Fabre, Nicolas Tcheng, Raymond Boyer, Jean-Claude Lucchini
Groupe Bien vivre à Ermont
www.bienvivreaermont.fr


Tribune d'Olivier Clément

Exceptionnellment, pas de tribune ce mois-ci.

Posez vos questions, proposez vos idées en écrivant à proposition.ermont@gmail.com

Olivier CLEMENT