Partager sur Google+Partager par e-mail

La tribune du conseil municipal

Tribune de la majorité municipale Ensemble Vivons Ermont

En raison de la période préélectorale, le groupe de la majorité municipale cesse la diffusion de ses tribunes.

Liste Bien vivre à Ermont

Protéger notre cadre de vie et notre santé

La procédure en cours de privatisation d'Aéroport de Paris (ADP) concerne les Ermontoises et les Ermontois. De plus en plus d'avions survolent la ville avec les nuisances que chacun connait. Le bruit porte atteinte au sommeil et au cadre de vie de toute la ville ; les tonnes de kérosène brulées au dessus de nos têtes sont une menace sérieuse pour notre santé.

La logique de tout intérêt privé qui se portera acquéreur d'ADP sera par définition une logique de profit. L'extension sera inévitable pour les augmenter toujours plus, ce sera dans la nature des choses.

Déjà, le projet de construction d'un quatrième terminal à l'horizon 2024 est lancé pour faire monter les prix. Ce sera donc un tiers de plus de trafic, 40 millions de voyageurs en plus des 70 millions enregistrés en 2017 (selon le Parisien en date du 20 octobre 2018) ! Rappelons que le nombre de vols est plafonné à l’aéroport d’Orly. Ainsi, toutes les augmentations de trafic à l’avenir se feront essentiellement à Roissy.

La privatisation prévoit un contrat qui fixera des contraintes. La belle affaire. L'Etat n'a déjà pas les moyens de faire appliquer nombre de réglementations, se lancer dans des enquêtes de contrôle coûtera fort cher. Et quand bien même, le rapport de force entre administration voulant (peut-être) défendre l'intérêt général et le poids économique gigantesque que représente ADP pour toute la région arrêtera très tôt toute demande contraignante.

A l’heure actuelle, les associations de riverains regrettent déjà l’inaction d’ADP en matière d’action contre le bruit et la pollution. Nous ne pouvons que nous inquiéter de sa privatisation.

Ce projet est soumis à un processus de Référendum d'Initiative Partagée. Il appartient à chacun de se prononcer sur cette initiative et de contribuer par son vote à stopper le projet libéral de la vente d'ADP aux appétits de profits privés. Vous pouvez pour cela vous rendre en Mairie ou sur le site referendum.interieur.gouv.fr/soutien

Nous vous invitons à prendre part à la décision pour protéger notre cadre de vie commun.
À toutes et a tous, nous souhaitons une bonne rentrée.
 

Alain Fabre, Nicolas Tcheng, Raymond Boyer, Jean-Claude Lucchini
Groupe Bien vivre à Ermont
www.bienvivreaermont.fr


Tribune d'Olivier Clément

Ramène pas ta science !

Vous avez apprécié votre été ? Tant mieux, parce que l’hiver vient. Pas tout de suite bien sûr, mais il arrive. On n’y coupera pas alors autant l’apprécier lui aussi, quand il sera là. Tout ça pour dire qu’on sait pourquoi nous avons une succession de saisons au cours de l’année. Et grâce à qui ? Ou à quoi ? La science bien sûr.

Pour le commun des mortels elle semble être une sorte de divinité obscure qui serait là, tapie dans l’ombre, prête à nous sauter dessus sans prévenir afin de nous embrouiller. Pas du tout ! Elle ne se résume pas à quelques équations écrites au tableau, ni à des chercheurs en blouse blanche pratiquant d’étranges rituels dans un laboratoire éclairé au néon. Non !

La science est partout, elle commence avec les premiers silex taillés. Elle nous entoure, nous enrobe, nous porte et nous cajole tous les jours tout au long de notre vie. Elle est dans notre tasse le matin, dans notre pain, dans nos vêtements, dans nos distractions. Notre crayon, science, notre télévision, science, notre téléphone, science, les livres, science, l’éclairage, science. Tout est science, tout en vient, tout ce que nous utilisons en est.
Même le plus humble des ermites perdu (ou pas) au fin fond de sa montagne dans sa grotte l’utilise. Ne serait- ce que pour se faire du feu. Elle n’est ni bonne ni mauvaise, elle est seulement ce qu’on en fait. A nous de choisir quelle voie lui faire emprunter.

Même si, indirectement elle est partie prenante de notre surconsommation, c’est elle, à coup sûr, qui nous permettra de sortir de ce marasme dans le quel nous nous sommes embourbés et qui risque de détruire tout ce qui n’est pas science.

Un coucher de soleil sur une mer d’huile. Une montagne brillante de neige scintillant au loin. Un torrent cascadant, impétueux et tonitruant le long d’un canyon ombragé. Le tapis blanc et silencieux de l’hiver dans nos jardins. Des ribambelles d’étourneaux virevoltant au dessus des blés dorés de nos campagnes.
Et bien d'autres choses encore sur terre, en mer ou en l’air.
Voilà qui n’est pas de la science et qu’on risque de perdre si nous ne nous réveillons pas pour de bon.

C’est quand les gens de bien ne font rien que le mal triomphe.
« Celui qui voit un problème et qui ne fait rien, fait partie du problème. » Disait Gandhi.
Autre chose ?

Posez vos questions, proposez vos idées en écrivant à proposition.ermont@gmail.com

Olivier CLEMENT